Le guide ultime pour changer adresse ip

Le fait de changer adresse ip est devenu une pratique même pour des internautes lambdas. Qui aurait cru il y a 10 ans que monsieur tout le monde chercherait sur internet comment masquer son IP pour protéger sa vie privée. Et ce ne sont pas les raisons qui manquent de devenir anonymes. On a ceux qui veulent se protéger contre Hadopi, ceux qui ont peur de la surveillance gouvernement. Ou encore les personnes qui en ont marre de la publicité ciblée. Les menaces sur notre vie privée continuent de croitre, mais les moyens pour les combattre augmentent aussi.

Tous les gouvernements votent des lois liberticides, soit pour protéger votre liberté, votre santé et votre sécurité. Tout est bon pour vous ficher et cela commence toujours par votre adresse IP. Dans ce guide, nous allons détailler ce qu’est une adresse IP, comment la changer dans Windows, Mac et Linux. Et aussi vous proposer des moyens comme les proxys et les VPN pour la changer facilement.

Comprendre les différentes adresses IP

Quand on parle de comment changer adresse ip, on parle surtout de l’adresse IP externe. Comme votre adresse de domicile, elle permet de savoir où vous habitez pour vous livrer des colis ou autre. L’adresse IP vous permet de « servir » les informations que vous voulez. Quand vous êtes arrivé sur ce site web pour lire ce guide, votre adresse IP s’est connectée à celle du serveur de ce site pour afficher la page.

En général, on distingue deux principales adresses IP, interne et externe. L’adresse IP externe est celle qu’on vient de décrire et l’IP interne concerne votre réseau intranet. Pour l’adresse IP externe, on va prendre l’exemple d’une entreprise que vous voulez contacter.

L’adresse IP locale

Son numéro de téléphone est l’IP externe. Mais une entreprise possède beaucoup de départements et si vous contactez un département en particulier, vous allez passer par le standard ou l’accueil. Dans notre cas, l’accueil et le standard sont l’adresse IP interne. L’adresse IP interne est celle de votre routeur Wifi qui, ensuite, fait le relais avec les autres appareils connectés à la maison. On la connait aussi comme l’adresse IP locale. De nos jours, c’est important de la connaitre, car nous avons de plus en plus d’appareils connectés et en général, ils sont reliés au routeur.

Donc, si vous voulez protéger tous les appareils de la maison, alors il suffit de changer adresse ip du routeur en question. Par exemple, dans les VPNs, c’est la meilleure technique, car un fournisseur VPN, dans son offre, ne vous donnera qu’un certain nombre de connexions simultanées. S’il vous donne 5 connexions et que vous avez 6 appareils, alors il y a un risque de sécurité.

Connaitre son adresse IP locale

Pour connaitre votre adresse IP externe, il y a énormément de sites qui peuvent le faire, cherchez « mon adresse ip » sur Google. Vous vous connectez dessus et votre IP interne apparaitra. Pour l’adresse IP interne, on peut la connaitre sur la plupart des systèmes.

  • Sur Windows – Lancez la ligne de commande ou la fenêtre de console et tapez la commande ipconfig. Votre adresse IP locale sera sur la ligne IPv4 adress ou quelque chose de similaire.
  • Sur Mac – Allez dans les Préférences du système/Réseau, choisissez le réseau auquel vous êtes connecté. Et dans le statut connecté, vous verrez une mention « Ce réseau est connecté à » suivie de l’adresse IP locale.
  • Sur Linux – Linux possède plusieurs commandes pour afficher l’adresse IP locale. Vous avez hostname, ifconfig ou ip.
  • Sur Android – Allez dans les Paramètres/Réseaux et internet et choisissez le réseau que vous utilisez. Cela peut être votre 4G ou une connexion Wifi. Cliquez sur Avancé en bas de l’écran et vous devriez voir des informations techniques incluant votre adresse IP locale.
  • Sur iOS – Allez dans Réglages et choisissez votre réseau, généralement Wifi. Cliquez sur le « i » entouré par un cercle à coté du nom du réseau et vous devriez voir l’adresse IP.

Changer adresse ip sur Windows 10

Pour changer adresse ip dans Windows 10, suivez les étapes ci-dessous. Notons que souvent, le changement est automatique si vous utilisez un proxy ou un VPN. Mais parfois, vous devrez le faire manuellement.

Sous Windows 10

Allez dans Centre des réseaux et Partage/Connexions. Dans la boite de dialogue, sélectionnez le champ intitulé Internet Protocole Version 4 et tapez votre nouvelle adresse IP dans le champ Utiliser l’adresse IP suivante. Souvent, vous devrez aussi changer le DNS qui est les noms de serveur fournis par votre FAI.

Vous avez des bons serveurs DNS que ce soit ceux d’OpenDNS ou ceux de Google. En effet, les DNS par votre FAI peuvent servir à vous espionner. Donc, vaut mieux les changer. C’est aussi utile quand on veut casser une censure basique. Par exemple, un site est bloqué dans votre pays et en général, les FAIs vont le bloquer au niveau du DNS.

Sous Mac

Sous Mac, cliquez sur l’icône de pomme située dans le coin supérieur gauche du bureau et choisissez Préférences du système. Sélectionnez Réseau et choisissez celui que vous utilisez et cliquez sur Avancé dans la fenêtre qui s’affiche. Vous aurez plusieurs onglets et choisissez celui qui s’appelle TCP/IP. Vous aurez plusieurs champs.

Premièrement, dans le champ Configure IPv4, passez en mode manuel, il est sur Using DHCP par défaut (on explique le DHCP plus tard). Dans le champ IPv4 Adress, fournissez la nouvelle adresse IP et vous devrez également fournir le masque de sous-réseau qui est une IP spéciale pour le réseau interne.

Sous Linux

Sous Linux, on utilise la commande ifconfig. Et dans ce système, les réseaux sont connus comme des sigles comme eth0, eth1, etc. Donc pour changer adresse IP, vous devez connaitre le réseau que vous utilisez. Si c’est eth0, alors la commande sera ifconfig eth0 195.169.0.1 où 195.169.0.1 est votre nouvelle adresse IP.

L’adresse IP publique

Même si le fait de changer adresse ip locale semble un peu technique, c’est important de le savoir pour dépanner un réseau. Et surtout, l’adresse IP locale est intimement liée avec l’adresse IP publique qu’on a mentionnée précédemment comme l’IP externe. C’est cette adresse IP qui détermine si vous êtes anonyme ou non.

Votre IP publique va se connecter à votre IP interne pour connecter tous les appareils de la maison à internet. Donc, l’adresse IP publique est le principal gardien de votre vie numérique. On a plusieurs manières de changer cette IP et on va se concentrer sur les proxys.

Changer d’adresse IP automatiquement

Si vous voulez juste changer d’adresse publique, sachez qu’il existe un moyen très facile de le faire. Il suffit de vous déconnecter et de vous reconnecter. Oui, parce que le FAI utilise ce qu’on appelle le DHCP qui est une allocation d’adresses IP dynamique. À chaque fois que vous faites une nouvelle connexion à votre FAI, celui vous octroie une nouvelle IP. Mais c’est juste l’IP qui change et non la protection, car cela vient toujours du même FAI.

Changer son IP publique avec un proxy

Le proxy ou serveurs proxys ont été le premier moyen pour modifier facilement son adresse IP. Le but est qu’on fasse transiter l’adresse IP de son FAI par un autre serveur, qui donc possède une autre adresse IP. Et si vous vous connectiez à internet, alors c’est cette IP qui est affichée. Cela donne une protection basique et c’est souvent utile pour casser les sites géobloqués. Le géoblocage est une technique de sagouin, utilisée par les ayants-droits, les chaines de télé et les plateformes de streaming pour bloquer les visiteurs d’un certain pays.

Si vous êtes en France et que vous avez l’habitude regarder le Replay de France Télévision, alors vous ne pourrez plus le faire dès que vous sortez du pays. C’est comme si en sortant de France, vous cessiez d’être français. Mais ces sites de Replay utilisent l’adresse IP pour déterminer si vous êtes en France ou non. Trouvez des serveurs proxy français pendant que vous êtes à l’étranger et vous pourrez vous connecter sans aucun problème.

Les inconvénients du serveur proxy

Le proxy est bien dans l’urgence quand vous n’avez rien sous la main, mais cela ne protège pas votre vie privée. Premièrement, les proxys sont souvent gratuits et gardez à l’esprit que leurs propriétaires doivent payer leurs serveurs. À votre avis, comment les financent-ils ? Avec vos données ! Toutes les connexions passant par un serveur proxy sont souvent en clair.

Et donc, on peut savoir quels sites vous visitez, les requêtes que vous tapez, etc. C’est une manne pour les annonceurs. Même s’il existe des proxys chiffrés, mais ils sont payants. Et si vous êtes prêts à payer quelques dollars par mois, alors prenez un VPN.

Changer son IP publique avec un VPN

Le VPN a pris son envol depuis une dizaine d’années et il ne cesse de croitre. Il suffit de voir les nombreux fournisseurs VPN sur le marché. Le concept est que vous avez une entreprise qui possède ses serveurs, chaque serveur peut avoir de nombreuses adresses IP. De plus, le fournisseur va également chiffrer les connexions avec ses serveurs. Car c’est bien de changer adresse ip, mais ce n’est plus suffisant. Aujourd’hui, les agences gouvernementales peuvent lire littéralement ce que vous faites en ligne.

Il faut chiffrer votre connexion et seul le VPN peut le faire. Le petit malin au fond de la classe va rétorquer que le réseau TOR chiffre aussi les connexions. Mais c’est beaucoup plus lent et c’est réservé à des journalistes menacés ou des dissidents. Le VPN fait beaucoup mieux que TOR, car comme le fournisseur gère ses propres serveurs, alors la connexion sera bien plus rapide. Et le secteur du VPN évolue sans cesse et ces derniers temps, on a le protocole Wireguard qui commence à être déployé. C’est un protocole bien plus robuste et plus léger que ses prédécesseurs.

La facilité enfantine du VPN

Ensuite, on a la facilité d’utilisation. L’une des raisons pour laquelle on vous a détaillé le changement manuel d’adresse IP est de vous montrer que c’est difficile. Quand vous vous abonnez à un VPN, le fournisseur vous proposera des logiciels prêts à l’emploi pour Windows, Linux, Mac, Android et iOS.

Vous installez le logiciel et vous pourrez changer de serveur en un clic. Certains logiciels changent aussi automatiquement l’IP à intervalle régulier. Et enfin, la plupart des bons fournisseurs utilisent le Kill Switch. C’est un mécanisme qui coupe automatiquement la connexion si le VPN est indisponible pour une raison ou une autre. Cela garantit que même pour quelques secondes, vous ne soyez pas vulnérable.

Protéger tous ses appareils en un seul coup

Une autre raison pour laquelle, on a expliqué l’adresse IP interne est qu’avec une seule connexion VPN, vous pouvez protéger tous vos appareils dans votre maison en la configurant sur votre routeur. En général, un fournisseur donne 5 connexions simultanées. Si votre routeur et donc vos appareils domestiques sont protégés.

Il vous reste encore 4 connexions pour vos appareils en déplacement. Eh oui, car le VPN peut vous protéger partout, dans vos voyages comme chez vous. Et cela ne coute pas cher. Le prix des fournisseurs a beaucoup baissé. Cela dépend de la durée de votre abonnement. Si vous prenez l’abonnement de 1 ou de 2 ans, alors vous pouvez avoir un excellent VPN pour 5 à 7 dollars par mois. C’est un prix plus que raisonnement pour avoir un anonymat optimal dans toutes les conditions.